VIVRE A LONDRES

vivre a londrèsPourquoi vivre à Londres en 2021 ? Après de nombreuses questions qui persistent dans ma messagerie personnelle Instagram, j’ai décidé de faire une réponse collective et finale moi même, ayant assez de recul sur le fait de vivre à Londres aujourd’hui, après des mois de retour.

Au lieu de faire un long article détaillé de ma vie ou de refaire une nouvelle vidéo personnelle (comme je l’ai pu faire dans le passé sur YouTube) et au vu de la nouvelle ligne éditoriale de Music & Wanderlust ( je ne souhaite pas me mettre en avant personnellement), j’ai préféré effectuer une liste de points positifs et négatifs généraux, des faits vécus pour que chacun s’y projette…

 

VIVRE A LONDRES : LE POSITIF ET LE NÉGATIF 

 

POINTS NÉGATIFS

  • La gestion chaotique du covid (si tenté, qu’un pays l’a bien géré d’ailleurs)

Théories de complot exacerbées à la saison 2 comme la saison 1 du confinement.

Les Anglais sortaient librement, sans peine et respect des consignes, les hôpitaux ont vu leur nombre de décès exploser. Cela donne envie.

 

  • Le système de santé catastrophique 

Pour avoir eu des problèmes de santé, je payais plus de 120 livres sterling (non remboursés) un médecin français privé par mois pour avoir un semblant de réponse.

Cela ne veut pas dire que les solutions françaises étaient meilleures, mais souvent les problèmes de santé courants ne sont pas pris au sérieux,  à moins de passer par le privé. 

 

  • Le coût de la vie, surtout, à Londres 

Je vous laisse faire vos recherches personnelles, mais en gros 600 livres minimum pour une chambre en coloc, 200 livres pour vos transports… La vie est dure. Si vous avez le temps, vous n’avez pas l’argent, si vous avez l’argent, vous n’avez pas le temps. 

 

  • La nourriture

Dois-je réellement développer ? 

 

  • La mentalité anti-européenne 

L’Europe est la bête noire des Anglais, la responsable de tous les maux. Cet avis est discutable, mais cette mode s’est accentuée dernièrement. Les Français n’ayant jamais vécu dans cette ville n’ont aucune conscience de ceci. Les frontières se resserrent partout dans le monde mais le nationalisme anglais n’est pas nouveau et a de lourdes conséquences sur le quotidien : discriminations, attaques, etc. Voir l’article sur le French Bashing.

 

  • Le Brexit

C’est ce qui m’a fait partir. C’est un véritable bazaar pour ne pas dire autre chose : formalités administratives et pires joies pour les entrepreneurs.

Étant à l’époque self-employed (équivalent de la micro entreprise) la dernière année, je n’ai jamais su quels pouvaient être mes droits de rester si je conservais ce statut particulier. Même mes amis locaux n’avaient pas de réponses. A quelle sauce allons-nous être mangés ? Incertitude certaine…

On ne me croyait pas avant et pourtant il y a bien deux uniques solutions pour rester : 1) le passeport anglais 2) le “settlement status” qui n’est autre qu’un visa. 

Je vous laisse donc imaginer les démarches et autorisations nécessaires…De longues formalités pour se justifier de notre présence d’immigrés sur le territoire. Comment s’excuser de ne pas être anglais en d’autres termes…

 

  • Le racisme qui augmente, accentué par le Brexit 

 

 

vivre londrès

On termine toujours par une note positive dans la vie…

 

POINTS POSITIFS

  • Le bilinguisme 

Parler anglais couramment en 2021 est devenu la base

 

  • Les opportunités professionnelles

Je n’aurai jamais pu devenir une experte en marketing digital en reconversion et donc en partant de zéro ailleurs, et encore moins en France…Tous ceux qui voyagent longtemps le savent, il n’y a pas de mal  à faire mieux qu’en France sur l’ouverture professionnelle. 7 ans d’expériences aujourdhui, on m’a laissé ma chance depuis le début. 

 

  • L’ouverture d’esprit “venez comme vous êtes’ 

Cheveux roses ? A part si vous travaillez dans le luxe, c’est accepté partout. 

 

  • L’égalité des chances

Le milieu d’origine ne compte pas, seul les compétences comptent, un CV est jugée à compétences égales. Peut-on dire la meme chose en France ou seuls les contacts font effet ? Je le vie avec désespoir depuis mon retour.

 

  • Les passions valorisées

J’ai réussi à mettre en avant mes passions pour en faire un metier.

Alors que dans d’autres contrées, j’entend des : “Mais elle ne gagne pas d’argent avec cela donc cela ne sert à rien”

Une passion est pour moi des connaissances, de l’expérience et une compétence, plus qu’un vulgaire “passe-temps”, en Angleterre aussi. Ils ont free, ils ont tout compris.

 

 

Pour conclure : 

Est-ce que je recommencerai ? OUI mais j’irai vivre à Londres plus jeune.

Est-ce que je quitterai Londres comme je l’ai fais ? Possiblement, les formalités semblent trop complexes et le climat est devenu plus morose.

Cependant, je ne partirai pas aussi vite, j’organiserai mieux mon retour…L’accueil des expats en France est catastrophique. Et la mentalité est violente. Avez-vous déjà vu “Emily in Paris” ? C’est comme cela que je me sens en bref.

De plus, les négociations Brexit ont tellement durées que j’aurai pu rester 2 ans de plus, à l’aise. 

Est-ce que je repartirai vivre à Londres ? Je ne pense pas, à moins d’avoir THE opportunité vraiment extraordinaire…Cependant, la difficulté du marché de l’emploi en France fait clairement réfléchir…

 

Vivre à Londres, c’est non seulement devenir bilingue mais aussi tenter sa chance d’obtenir l’épanouissement au travail dans une capitale où l’ascenseur social est encore possible, même quand vous venez de rien et êtes autodidacte. Si vous acceptez de travaillez dur et de cumuler les emplois, tout est presque possible. 

Toutefois, cette idée est à relativiser au vu des licenciements massifs en Europe et en Angleterre dernièrement avec pour excuse : le covid.

Enfin, une expérience à l’étranger, même à Londres ne vous donnera pas nécessairement une validation de vos compétences en France, elle est même quasi impossible à valoriser…La France veut des bilingues et des experts en digital mais continue cependant de donner sa chance a des contacts internes ou des sorties d’école de commerce…FACTS!

 

Chaque situation a ses avantages et inconvénients.

“Il n’y a pas de bonne ou mauvaise situation” comme disait l’autre, tout est subjectif. L’important est d’y trouver son compte. 

Si c’est Londres, préparez-vous a avoir des opportunités certes mais aussi travailler dur et de justifier votre vie sur le territoire.

 

VOYAGER A LONDRES

VOYAGER A REIMS

VOYAGER A PARIS

Suivre:
Partager:

2 Commentaires

  1. Piaud de Glencoe
    novembre 16, 2020 / 7:26

    Encore un bel article, qui donne à réfléchir. Merci

    • emiliejulie
      Auteur
      novembre 16, 2020 / 8:15

      Merci beaucoup Gregory !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *